lundi 6 octobre 2008

Être un homme

Jouer à être l'autre sexe:


Il descend de la voiture, regarde au loin et ferme la portière. ll marche lentement prend tout l'air possible et monte les marches maintenant d'un pas plus rapide. Ouvre les portes une par une avec force, il commence à ressentir cette angoisse, celle qu'on n'est pas capable de dire.Il portes ses doigts à sa bouche et ronge ses ongles déjà en sang.
Elles sont couchées. Il regarde sa femme lovée au coté de sa fillette si petite , si fragile. Il lui sourit.Sa journée a été plus difficile que la sienne.
Elle se lève et l'embrasse les yeux encore tout humides. Ensemble , ils s'approchent et regardent Camille . La douleur est là , mais il ne peux la dire.Il serre sa femme ds ses bras et lui fait mal. Elle pleure silencieusement. Être deux , pour passer à travers ce chaos.
Il embrasse sa fille sur la main, tout doucement en fermant les yeux. Il regarde encore sa femme si amaigri, il ne la reconnait plus. Elle est devenue une mère, de celles qui ont peur de perdre leur enfant.
Il tend une main vers elle pour être deux. Quelque chose cri en lui, mais il baisse les yeux terriblement chaviré. Rien, pas un mot .Une colère sourde, violente. Il respire avec force et baisse les épaules. Sa tristesse est trop intense. Il regarde sa femme, elle lui donne de la force.
Être deux .

7 commentaires:

Zoridae a dit…

J'avais déjà lu ce récit au moment où tu me l'avais signalé. Peut-être ne l'ai je pas lié parce qu'il est si dur. Il remue tant de chose... Je préférais l'oublier.

Mais promis, je le fais la semaine prochaine. Sinon, n'haiste pas à me le rappeler, hein ?

Zoridae a dit…

Je voulais écrire : n'hésite pas....

noèse cogite a dit…

Désolé Zoridae si je relate quelque chose de si dur,l'important dans la lucidité c'est qu'il n'y a pas de leurre .Il n'y a rien de plus difficile à vivre que la complaisance dans sa propre vie.
Je te souhaites d'aller mieux ...

noèse cogite a dit…

D'après moi Zoridae tu voulais parler de mon billet sur l'amitié..:)

Catherine a dit…

Comme Zoridae, je trouve ce texte très beau mais très dur. J'en ai l'estomac tout noué.

HelLutte a dit…

Formidable de mettre autant d'intensité dans si peu de mots. Bravo et Merci.

noèse cogite a dit…

C'est gentil helllute .
au plaisir!