mardi 17 février 2009

Chargement de temps


Giuseppe Penone



Une étrangère devant moi

Elle est maintenant vieille
Sur sa peau il y a chargement de temps
Dans son âme la vie crie
Toute la délicatesse du monde dans une ride de vie
Cette force de tout prendre avec furie
L'étendue du vécu dans une main qui s'ouvre
Arrêter pour se voir à nouveau


Cette femme qui est moi portée par une autre
Regard vers le maintenant
Oublié que la vie s'étiole en se vivant
Que le cœur s'évanouit dans la durée

Le chemin vers ma vie
Se granite en mince couche
J'attends ma vie à chaque croisée
Qu'elle n'oublie pas d'apporter le sang
Je suis debout les poings qui hurlent
Encore de la vie

22 commentaires:

Sophie and la family a dit…

Beau texte..c'Est qui cette fois-ci?

noèse cogite a dit…

Bien ..moi!!!!

≈≈≈ a dit…

Joli portrait émouvant.
Sur ces mots on se dit que :
Une femme comme ça...
On aimerai bien la rencontrer.

noèse cogite a dit…

Merci de cette gentillesse Ainsi-soit-elle!

HelLutte a dit…

oui encore Noèse, encore de la vie !

Maud a dit…

on sent comme la rage de vivre.... je suis d'accord avec ainsi soit-elle...

noèse cogite a dit…

@Exactement MAud une rage de vivre:)
@Oui Hellute "de la vie"..mais tu as
trouvé un autre bonheur,,heureuse pour toi!!!!

Sophie and la family a dit…

Ben my God,,,je croyais que tu parlais de mom.....:)
hey t es pas si vieille que ca!
a demain au Laurier BBQ:)
a nous les mokas chauds

MARIE a dit…

L'étrange ...erre pour devenir bien présent en criant vers l'avenir encore et en corps ...

Superbe texte , je rejoins Ainsii soit-elle et Maud , oui ! J'aimerais bien te rencontrer ... :o)

Douce journée ...

noèse cogite a dit…

@Sophie à demain!
@Marie...on se connait déjà un peu..même plus que certaine personne que je connais de puis des années!
amitié

comm and come a dit…

J'aime beaucoup. Cela me rappelle une chanson de bénabar

Bérénice a dit…

Je te réponds ici Noèse, suite au commentaire posté chez Walk...
C'est passager... cela m'arrive souvent lorsque le temps me manque... peur de ne pouvoir tout assumer... mais je suis là et bien là... pour te lire encore et encore...
Amitiés :-)

noèse cogite a dit…

Merci Bérénice!!
C@c..merci de ton passage..

Mots d'Elle a dit…

Je n'ai pas une vision si idyllique de la vieillesse, sans doute trop parasitée par mon expérience professionnelle. Je rencontre plus souvent des gens qui capitulent que des gens qui luttent. Le poids de la vie est très présent et souvent exprimé chez les personnes très âgées.
Mais ton texte est très beau Noèse en effet.

lucia mel a dit…

d'elle à toi, quel mystère... quel cercle, quel cycle, vous joint l'une à l'autre

noèse cogite a dit…

@Mots d'Elle;;effectivement la vieillesse est un poids..mais le goût de vivre lui est si vivifiant..c'est une source. une force:)
@Lucia Mel ..merci de ton passage!

NanouB973 a dit…

le goût de vivre !!!
Il faut l'avoir frôlé de si près et savoir que la menace est encore là ...
Ne pas encore être une ville dame et se sentir si lasse pourtant et avoir encore plus que jamais la rage de vivre, la rage de vaincre!
Bien, je pleure...c'est beau Noése ! j'ai des carnets entiers de poèmes que mes filles trouveront un jour . je ne sais plus écrire, j'ai juste le temps de vivre.
Vous êtes toutes super et superbes à lire .

noèse cogite a dit…

Oui Nanou le goût de vivre..la fébrilité de pouvoir être encore CAPABLE de vivre ce que l'on veut vivre.
Te faire pleurer!!!Désolé c'est une hymne à la vie..malgré le passé qui s'agrandit.
J'aimerais bien lire tes poésies..j'aime lire ton "journal de bord en Guyane"

MARIE a dit…

Je passe comme ça pour le plaisir de te lire ... :))

Douce nuit étoilée ...
Bisous ...

noèse cogite a dit…

Ta gentillesse m'émeut toujours Marie:)

walkingthedog a dit…

Ce jour s'est levé,
sur cette étrange idée,
que ce n'était qu'une trêve,
dans ma réalité...
Je te retrouve avec plaisir.

noèse cogite a dit…

WD! Quel plaisir..je disais justement à Bérénice...qu'aurait dit WD dans un de ses billets...:)
Le repos fut long....