jeudi 9 avril 2009

Le détour



Constructing My Silence, Series 3, Damian Aquiles©



Dans ma famille il y a le silence
Il y a les secrets
J'ai toujours détesté cette senteur de souffre
Le secret c'est la partie sombre ,celle qui n'éclaire rien

Une loi du silence qui exclut celle qui dit
Ce son calfeutré qui renonce
L'interdit de regard
Ce n'est pas qu'il étouffe
C'est qu'il enlève un à un les mots


Ce n'est pas un silence lourd
Il n'est pas triste
Il empêche de respirer à fond
Il n'est pas vide ,il juge
Le silence de dire

Dans l'alcôve il y a les murmures qui se cachent
Au détour le secret est harponné

De là en moi ce goût de dire
De crier au visage
De hurler des mots remplient
Jusqu'à être Plèbe dans le surlignement


Le silence des secrets
Tranche la famille en petit non-dits.
la philo pour dire leurs mots

15 commentaires:

Bérénice a dit…

Les non dits font souvent des dégâts... des questions que l'on se pose... qui ne trouvent leurs réponses que bien trop tard...

noèse cogite a dit…

Oui Bérénice être attend dans certaine circonstance aurait changé son déroulement.
Merci de ton passage:)

Tifenn a dit…

les non dits font encore plus de dégats que certains dits...Mais ce poème est beau. Beau et triste. J'aime beaucoup les couleurs du tableau qui lui n'est pas triste.

noèse cogite a dit…

Effectivement ce tableau,,m'a accroché..les silences qui se construisent et forment toute une vie .
Je trouve que ce désir de non-dits, rends quelques fois la vie plus simple à certaines personnes...c'est moins compliqué..pas pour moi.
Les couleurs vivent voulaient dire que ce n'était pas lourd comme silence c'est la structure qui le devient.
Merci de ta visite Tifenn

lucia mel a dit…

dans ma famille on crie... on se dit même certaines choses assez intimes... on ne retient pas trop les mots (pas forcément directement à la personne concernée, mais à propos d'elle bien volontiers) la douleur n'en surgit pas moins, et très forte par moments. J'avoue que je supporte très mal les non-dits et les silences... d'où les coups de gueule sur mon blog ;-)

NanouB973 a dit…

et bien moi les non dits je les ai toujours hurlés dans ma famille! quand aux "mal-dits" que je découvre un peu plus chaque jour à travers des commentaires sur les blogs ou je circule ont eu raison de ma sincérité et bonne volonté. je m'en vais donc de ce pas retrouver mon vrai monde non sans dire au revoir à des personnes que j'aimais comme toi Noèse ! j'ai trop peur d'être voyeuse quand je lis des propos de gens que je connais et qui déforment beaucoup de la vérité à leur avantage? je ne peux pas continuer sans renier ce que je suis: douce, tendre mais aussi révoltée, sauvage et foncièrement franche ! je souhaite à ta famille , à toi et ta maman,que la vie préserve votre santé et tout le bonheur du monde
je t'embrasse Noèse !

Myel a dit…

Pour rompre le silence, il faut être deux au moins. Je me heurte au silence des autres: je n'ai pas les clefs pour le forcer. Dire serait pourtant salutaire.

charivarii a dit…

les non-dits sont des bombes à retardement
tôt ou tard il fond des dégâts
parfois sur plusieurs générations

noèse cogite a dit…

Nanou..désolé que les gens te fasse des misères! On communiquera autrement alors:)
@LM Je crois comme toi..que les engueulades ne sont pas mieux..quelques fois la retenue évite
La blessure profonde et vive l'expression:)
@Mel le silence des autres est souvent brutal,,surtout s'il est fermée à double tour..peut-être se détourner alors.
@D'accord avec toi chraivari ( merci de ta présence:))

Ns sommes élevés par des êtres et la chaîne va continuer avec les manques et les trop.
il faut brises le "pattern" pas facile.......

walkingthedog a dit…

Le gros problème avec les non-dits, Noèse, c'est qu'ils induisent trop de questionnements, trop d'incertitude, trop d'incompréhension et finalement engendrent des rancunes, des fausses idées et des tromperies.
Finalement c'est tout le problème de l'incommunicabilité des êtres humains.
Je trouve que tes textes sont de plus en plus beaux et élaborés.
C'est dit, cette fois.
:D

Mots d'Elle a dit…

Les secrets en famille sont les pires meurtriers de l'amour familial, surtout quand ils sont soit disant cachés au nom de l'affection ou la protection: c'est la plupart du temps par orgueil en fait. Le silence engendre la distance.
Ton texte me fait aussi penser à l'amour qu'on ne se dit pas en famille...le silence des mots tendres et simples parfois...qui manquent.
J'admire comme WD l'épure de ta pensée, et la toile mise en illustration est superbe.

MARIE a dit…

Des secrets en pointillés laissant planer un passé en filigrane ... Des murmures en scie...lance égratignant la vérité laissant comme un suintement à l'odeur soufre ...
Dans chaque famille on s'aperçoit que l'obscur n'est jamais clair et que le clair est rejoint par l'obscurité pour mieux le calfeutrer dans des placards sans clefs ...

Je préfère les clairevoie , les chemins même s'ils sont jonchés d'embûche , je ne les évite pas ... Je veux toujours savoir ... quitte à tomber ... de jamais très haut ( bah oui pour éviter d'avoir trop mal ) ;o)
Je sais que ce n'est pas facile , on a tous nos petits ou grands secrets d'alcôve ...
Tu as su coudre tes lettres là où chacun se retrouve quelque part ...
Je rejoins Walkingthedog , tes textes sont de mieux en mieux peaufinés ... ;o)
Douce journée et beau week-end de Pâques ... :o)

Amitiés ...

Ps: Hier j'avais posé un commentaire et il s'est envolé dans dans des tiroirs du net ...:o)

noèse cogite a dit…

Y-a-t-il une différence entre les secrets et les non-dits? Je crois que oui.
Les secrets: les gens le savent,quelques uns sont initiés..mais pas tous.
Les non-dits..souvent les gens ne parlent pas ( ex.l'inceste).
Le secret exclu tandis que le non-dits relient très fortement les personnes .
Merci pour vos réflexions et de votre présence amicale.

maud a dit…

Tu écris de mieux en mieux, Noèse.... J'aime énormément le texte plus bas, celui que tu as agrémenté d'une oeuvre de Camille Claudel... Me touche beaucoup... Quant aux non-dits... je ne connais pas une famille dans laquelle il n'y en ait pas, même si l'on affirme le contraire....

France a dit…

Tu vois le silence pour moi était necessaire maintenant je me réveille