vendredi 17 avril 2009

Le plaisir de lire




Je viens de découvrir un auteur qui m'a troublé autant que Erri de Luca :
Marcello Fois....Mémoire du vide.

Des mots, des images aussi fortes que la vie.
Un simple roman sur un criminel de son pays.
Mais avant tout, on parle d'un homme et du manque d'humanité des gens de son village, du destin qui trace des sillons partout..jusque dans l'âme blessée.
Je ne lis que des auto-biographies..les romans , c'étaient du temps de ma jeunesse.
Maintenant je veux des gens qui vivent ou qui ont survécu.
C'est pour cela que cet auteur me surprend et change ma façon d'aborder le plaisir de lire.

Mes amis blogs:
Lucia mel pour ses réflexions, cet instinct du mot pour souligner ce qui blesse et dérange.
Il y aussi le blog d'une poétesse qui me chavire : L'île Eniger
( http://un-violon-sur-la-mer.over-blog.com/ ).
SERGE pour la justesse de sa réflexion.Il faut bien que la vieillesse serve à quelque chose:)
Fisheturn pour ses hurlements.
Nanou pour le va et vient entre sa vie et ses rêves.
Plurielle pour son introspection souvent cruelle..pour elle.
Pour sophie and the family pour sa passion pour la vie...sœurette :)


Les mots comme un regard qui se pose sur leur vie qui est aussi un peu la notre.
Mes mots pour trouver les autres au détour d'une phrase qui réussit à dire notre humanité.
On discute à la taverne des blogs.

14 commentaires:

NanouB973 a dit…

émotion...à te lire, saoir que je compte !
tendresse Noèse
moi ausi j'aime les histoires de gens qui ont réellement vécu, ou...comment ils en sont arrivés...là !

noèse cogite a dit…

Évidemment que tu comptes..ma vie c'est toutes les rencontres que je fais..et à tous les niveaux:)

karine a dit…

j'aime bien la photo et son mélange de genres :-)
rencontres improbables à l'instar des blogs !

noèse cogite a dit…

J' ai pris cette photo à Boston ds le métro.
Elle m'a accrochée.

walkingthedog a dit…

Comment ça la vieillesse ??????
Hoooo...., je rigole Noèse.
Mais, c'est vrai, j'ai du faire toutes les guerres...
Pour être si fort aujourd'hui
j'ai du faire toutes les guerres
De la vie, et l'amour aussi
et je vis de mon mieux
mon rêve d'opaline
Je danse au milieu
Des forêts que je dessine
Je m'aime à mourir,
et les autres aussi...

noèse cogite a dit…

WD:) Et aussi pour l'humour !

MARIE a dit…

Tes mots savent communiquer et nous offrir au fil de tes billets des fragments de ta vie , envie ... Tu partages merveilleusement bien ;o)

Douce soirée et beau week-end ...

Pensées amicales ...

noèse cogite a dit…

Douce Marie,tu es un exemple pour moi des gens qui écrivent là où leur vie les a laissés dans une zone non-franchissable..et tu l'as tout de même franchit.
amitié Douce Marie
Odile

Myel a dit…

Tes mots me touchent, ils me frôlent aussi délicatement qu'une plume. Ce frôlement me bouleverse cependant, tu vois ou vise juste tu parles de nous, des autres et de moi avec tellement d'attentions. Merci d'être là, d'être toi.

lucia mel a dit…

ta taverne est la mienne, et avant de lire mon nom dans ta "dédicace" (merci ma mie du Nord :-))), je m'étais reconnue à tes mots "maintenant je veux des gens qui vivent ou qui ont vécu"... tes mots pour "trouver les autres" font mouche (le dit-on aussi au Québec ? faire mouche... atteindre son but) : ils me voient tes mots.

noèse cogite a dit…

Myel..mon regard est extérieur, mais il quelques années de vécus ( pas autant que WD!)....

Oui LM on dit faire mouche ou faire feu:)
Contente que ce petit billet vs ai trouvé où vs étiez:)

Ile Eniger a dit…

Merci pour vos mots Noese, vos visites, votre sens de l'essentiel.

charivarii a dit…

pour ma part, rien ne remplace un livre
et certainement pas les blogs
nombre de témoignages sont infiniment touchants, parfois bien écrits, mais lire sur un écran m'est difficile

noèse cogite a dit…

Merci de vos passages Île et charivari!

Exact..un livre ce n'est jamais comme un blog...mais j'ai fait de très belles découvertes littéraires:)