mercredi 7 octobre 2009

Mais à l'intérieur




SI doux que presque décalé
Le temps de réaction face à la douleur est si lent
Tous ses sens sont en arrêts..comme entre 2 trains

Il prend le temps de réfléchir avant de ressentir
Est-ce là que se situe la sagesse?
Le flux de vie est ralenti
Il regarde ce qui entrave sa marche
Décortique les noeuds de vie

Depuis si longtemps j'apprends "lui"
Une lumière différente de la mienne
Chaque jour m'approche de lui
Le toucher n'est garant de rien
Toute une vie pour apprendre à parler 'lui"

Sa parole me prend et me love
Quand nos paroles se suivent
Il y a répit
Lorsqu'Il est à l'intérieur déjà je le perd

Mon fil d'Ariane ce sont ses yeux qui me regardent
Le prendre délicatement à bout de vie
Le garder au creux de nos années
Lui dire que la vie est ici

18 commentaires:

♠ ♠Nanoub973♠♠ a dit…

alors si c'est pour "lui" tu le dis majestueusement ! Respect ...un profond ressenti de "lui"

Noèse, à part çà ton lien sur ton blog n'est plus le bon

tu as le premier :8000 kms http://silkyidylle.blogspot.com
et le nouveau :entre vengeances et pardons http://entrevengeancesetpardons.blogspot.com
en respectant sur celui là le prénom de Clara...çà me fera plaisr de t'y voir...

je t'embrasse très fort

lucia mel a dit…

si tu le permets,ce soir je vais suivre ce fil-là, celui de la douleur... celui qui nous mène à l'intérieur de nous, et nous délivre.

noèse cogite a dit…

Nanou..j'ai changé ton adresse:0
Lucia Mel..un plaisir de partager avec toi.nos émois:)

Karine a dit…

Tes mots me laissent songeuse...
Une autre approche! Complémentaire? Un recul certain en tous cas :o)

noèse cogite a dit…

Aimer se dit de tant de façon, juste être là..ne se conjuge pas.

Myel a dit…

C'est dit comme souvent entre souffle et murmure. Lui , il parle toi ? Ou bien ce fil d'Ariane se passe t-il de réciprocité ?

noèse cogite a dit…

Il apprend comme moi :)
J'aime dans les relations qu'Il y ai de la réciprocité,,si non j'efface:)

karine a dit…

est-il courant que tu écris comme ça ?
parce que quelqu'un qui écrit comme ça on le garde :-)
bisou ma noèse

noèse cogite a dit…

Trop gentille :) Ma façon d'écrire est ma façon d evoir les choses..toute simple.

☼ FRANCE ☼ a dit…

La douleur est là la douleur me suit mais pourquoi est ce ainsi. je n'ai rien demandé je ne désire pas cette douleur qui reste en moi. merci pour ton texte

Helianthine a dit…

C'est formidable de regarder cette sculpture et de ressentir tout ce que tu écris, tu as bien choisi la photo. Je me permets une double lecture. La vieillesse, l'usure du temps et son coktail de douleurs qui l'accompagne par la photo et une superbe déclaration d'amour à un homme qui a bien de la chance de t'avoir au creux de vos années!

noèse cogite a dit…

Merci de ton commentaire Hélène!!

esquisse a dit…

j'avoue que j'étais partis sur un mot, un ressenti,une certaine naissance ,un cheminement et une construction plus qu'une personne...j'en apprécie bien plus, touchante ton ecriture,je reste bien au fil de se regard lié,qui a tissé petit a petit son cocon...

Gros bisous Noese,a bientot!
Esquisse

Ca†≈ a dit…

Il est beau ton amour; un doux mélange de pudeur et de déclaration.
Personne n'aurait pu l'aimer ainsi.

noèse cogite a dit…

Merci pour vos doux commentaires:)

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bonjour et merci de ta visite. Oui pour la musique de mon blog c'est bien celle que j'éciute dés que j'ai un mment. Bonne journée

MARIE a dit…

Un fil que tu lisses , esquisses , glisses avec cette belle clairvoyance comme un hymne que toi seule peu connaître et que tu conjugues avec la beauté de ton être ... ;o)

Je t'embrasse ...

noèse cogite a dit…

merci Marie de ton passage toujours si intense de mots d'amitié.