mercredi 26 novembre 2008

Passage obligé


L'escalade...tous ceux qui me connaissent savent que ce petit mot tisse tous mes temps libres et plus encore. Ce drôle de sport , en est un pour moi plus intellectuel que physique. Découvert à 40 ans, depuis ce moment là..ma vie a complètement changée.
De personne très solitaire, je suis devenue une personne à deux. Deux étant le chiffre minimum pour grimper. J'ai dû sociabiliser de force..et puis tout doucement c'est devenue une seconde nature.
À travers une passion, on rencontre des gens: on regarde un étranger près d'une paroi et on commence à parler de cette voie que l'on vient de faire.Pourrais-je me permettre sur le bord d'une rue de parler avec un inconnu d'une passion qui m'habite sans paraître un peu troublée ? Non.
J'ai parlé ( par courriel) à mon écrivain préféré ( Erri de Luca) à cause de l'escalade, puisqu'il est un grimpeur exceptionnel en plus d'être écrivain. Je l'ai même vu à Montréal à une soirée qu'il offrait ( Donquichotte et les invincibles).
Maintenant je connais plus de gens qui grimpent que tout autre styles de personnes.
Des gens que je vois 4 fois semaine..que je rencontre en dehors de notre sport..pas loin du mot ami..mais pas encore..
Il y a place à quiproquo dans ce drôle de lien..où l'on confit sa vie à quelqu'un, avec qui on vit de grand moment, des joies incroyables, avec qui on partage nos rares voyages ds l'année. Mais qu'on ne peut appeler ami...Ami..Ami.
Pour moi c'est la quête du "Graal". J'y touche presque en grimpant.

5 commentaires:

HelLutte a dit…

J'aime bien le passage sur les relations de vie et de mort que l'on peut créer avec des "inconnus". Cela fait réfléchir. Derrière le mot "amitié", chacun y met aussi un sens différent non? Pour toi ce serait?

noèse cogite a dit…

L'amitié; honnêteté ds cette relation, réciprocité ds le "besoin",
pas nécessairement d'assiduité ( si un peu), bien l'amitié ça ressemble à l'amour avec un petit quelque chose en moins :)
Pour toi?

HelLutte a dit…

C'est beau ce concept de "réciprocité dans le besoin". Pour moi, l'amitié c'est un "lien" (j'aurai bien mis en caractère gras), qui perdure "au delà" des épreuves quelles qu'elles soient (et j'en connais un ptit rayon dans le domaine), voire même au delà de la vie! Et cela existe!
En quoi est-elle différente de l'amour? je ne sais pas en fait. J'ai perdu des amours, rarement des amitiés alors est ce quelque chose "en moins" ou en plus?

HelLutte a dit…

Connais-tu Cathy Ferrer (qui vit à montréal, bon d'accord très peu de chance, surtout qu'elle ne fait pas d'escalade...)

noèse cogite a dit…

Non je ne la connais pas :):)!
Étrangement mes amitiés n'ont pas durées..
Beaucoup de déménagement...pas trop de lien.
Je dois dire pour ma défense que je suis jumelle et que mon autre sœur..m'est très proche...peut-être la famille a pris le dessus sur l'amitié.