jeudi 4 décembre 2008

Les mains



Je lis chez les voisins que le bonheur est tendre, chaud, qu'il arrive à noël et que les enfants (ces jolis poupons) sont le sel de notre vie.


Petite réflexion sur cette capacité à saisir le bonheur.

C'est avant tout une aptitude à bien cadrer la perspective. Être heureux en fait, serait un choix d'angle de vie. Un regard.

J'ai une sœur qui a les mains bénis .
Dans tout ce qui habite sa vie, elle trouve cette respiration étonnante du bonheur.
Elle a cette aptitude que je lui ai longtemps enviée...sourire devant ce qui se rétracte et se redéfini autrement.

Tous les changements dans sa vie , ont été ardus..mais elle croyait que le bonheur était de l'autre côté..alors elle le suivait. C'est tout..regarder des deux côtés avant de traverser.

La vie s'acharne mais elle demeure souriante et heureuse.
Tout la fascine , curieuse de tous les détails qui nourrient l'intelligence , elle tri le bonheur en connaisseuse. Tout semble appétissant. Elle me regarde souvent en souriant, semblant me dire
"Pas comme ça..regarde" et je ne vois pas.
Un jour je lui dirai : "ce que j'aime en toi, ce sont tes yeux ridés de rires".

12 commentaires:

Catherine a dit…

Vous voulez pas me la prêter votre soeur ? J'aurai bien envie de voir la vie en rose... C'est un très beau billet.

noèse cogite a dit…

Merci Catherine!

HelLutte a dit…

Je fonctionne bien comme ta soeur, moi Noèse!

noèse cogite a dit…

J e l'avais senti..elle boit aussi d'Étrange tisane :)

HelLutte a dit…

J'adore la phrase: être heureux en fait serait un choix d'angle de vie, un regard!!!!!!!Tu sais poser des mots justes. Bravo! Et bonjour à la frangine!

Sophie and la family a dit…

J'ai été touché par ton message aujourd'hui...
Je joins une partie d'un artice paru dans La Presse qui dit que le bonheur est ..contagieux!

''Les variations dans le niveau de bonheur d'un individu peuvent se propager par vagues à travers des groupes sociaux et générer une large structure au sein même d'un réseau, créant ainsi des groupes de gens heureux ou malheureux''

Pr. Nicholas Christakis, de la Harvard Medical School, et le professeur James Fowler de l'Université de Californie à San Diego.

Tu es certainement une de ces vagues 'dynamiques...

Pour les lecteurs de ce blog..je suis la jumelle d'Odile.

noèse cogite a dit…

Bisous sœurette!

Godnat a dit…

Bon, ben moi je démissionne alors !

Catherine a dit…

Bonjour Sophie, la jumelle. On peut imaginer sans peine que ta soeur a des points de ressemblance avec toi et qu'elle propage du bonheur aussi. Parce qu'on se sent très heureux sur son blog.

noèse cogite a dit…

Oups..pas de chicane de famille!!:):)

Mots d'Elle a dit…

Je découvre ton blog que j'ai un peu parcouru; je choisis de réagir sur ce texte-ci parqu'il est beau et rempli d'amour.
Et aussi parce que ta phrase "Tous les changements dans sa vie , ont été ardus..mais elle croyait que le bonheur était de l'autre côté..alors elle le suivait."...cette phrase, c'est moi...enfin un peu de moi.

noèse cogite a dit…

Bienvenue Mots d'elle ,
J'aime bcp ta sensibilité ds "tes" blogs..je suis une ancienne travailleuse sociale et ai travaillé avec des adolescents..on connecte un peu la-dessus :)