lundi 29 décembre 2008

Un drapeau blanc

Photo prise à Boston 2008




Ces personnes blessées par eux même.
Que rien ne peux trouver grâce à leur âme.
Pas assez d'une vie pour tout réhabiliter.
Ces pas qui vont dans tous les sens , sauf vers eux-mêmes.
Souvent absents , ils labourent leur blessure.

La rive vers soi est lointaine.
Les autres pour y parvenir.

Dans cette guerre contre soi-même,
que le mépris, le dégoût pour se dire.
On abandonne un blessé sans se retourner.

Leur marteler dans le vif de leur renoncement...
que eux aussi ont le droit de vivre.

Quelques fois ils se relèvent pour dire....
"tu trouves que c'est exact? que j'ai eu raison?"

Leur tracer un chemin dans cette haine.
Regarder souvent en arrière, ne pas les perdre d'amour.
Que leur courage est grand de vivre sans s'aimer.

8 commentaires:

Mots d'Elle a dit…

L'image du drapeau blanc est belle: une trêve, une envie de paix...Ta subtilité et la nuance de tes mots me ravissent.

noèse cogite a dit…

Tellement de gentillesse dans ton commentaire,merci à toi!

Balmolok a dit…

Il y a des âmes qui s'enroulent autour d'elles-même comme une spirale douloureuse et perdent ainsi l'essentiel d'une vie... Aimer... S'aimer... Donner...
Mais si elles développent tant de courage à vivre malgré tout, c'est qu'elles espèrent encore, c'est qu'elles s'attendent encore à le trouver... cet Amour !

noèse cogite a dit…

Je suis entièrement d'accord avec toi Balmolok.
Le défi de ces personnes..ne pas abandonner!

Bérénice a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Bérénice a dit…

Continuer à vivre envers et contre tous... mais cette notion de devoir... est-elle bien nécessaire
lorsqu'il nous faut choisir entre l'amour et la guerre ?

Myel a dit…

"La rive vers soi est lointaine" c'est juste, net et sans fioritures, c'est cela que je trouve extraordinaire dans ta façon de nous donner des mots-espoir. Merci infiniment

noèse cogite a dit…

Bérénice je crois que ce choix entre l'amour et la guerre n'en n'est pas un pour moi..ceux qui n'ont pas d'estime d'eux-même.Ils sont en guerre contre l'amour qu'ils ne se portent pas..merci de ton passage.
Myel heureuse de te lire comme toujours!
Amitié à vs tous!