mardi 6 janvier 2009

Votre plus grand silence


Dans la vie il y a des moments d'une si grande intensité , que le silence prend toute la place avant que l'on en sache enfin le dénouement.


Ainsi;

Après l'opération déterminante sur ma fille unique...on attend le médecin.
Ces policiers à ma porte , j'ai 11ans...je vois ma mère pleurer..le silence avant de savoir que mon père est mort.
Dans cette relation amoureuse ,je trouve ce foulard féminin qui n'est pas à moi..attendre avant de savoir que maintenant je vivrai seule..
Cet ami qui avant de se détourner..m'anéantira de reproches violents..le silence avant de savoir qu'il y a une mortalité dans mon cœur.



Tous ces silences qui habitent déjà notre vie avant même que tout s'enracine autrement.
Comme ce silence, qui suit le moment où la bombe tombée va éclater et tuer femmes et enfants en Palestine..ce silence là.
Quels ont été vos plus grands silences?

19 commentaires:

HelLutte a dit…

Ma ptite noèse, je te serre fort dans mes bras.....En silence.

noèse cogite a dit…

Merci!Touchée...

menfin a dit…

eh bien qu'est ce qui se passe...c'est la neige qui rend tout le monde comme ça???

noèse cogite a dit…

BIen nous ça fait 1 mois qu'il neige...et on va faire du ski de fond ce wk ..entre amis!!

Bérénice a dit…

Trop tristes et trop nombreux mes silences, Noèse... mais la vie est là avec ses joies malgré tout...

Je t'embrasse... en silence...

noèse cogite a dit…

Effectivement il faut avoir un peu perdu ou bcp..pour avoir les mains et les yeux ouverts à nos bonheurs.

lucia mel a dit…

quand je suis arrivée dans ce pays dont je ne connaissais pas la langue, j'avais 8 ans, dans la classe personne ne connaissait la mienne : silences... Quand on m'a trahie de la pire façon qui soit, après m'avoir aimée de la plus belle façon qui soit... la furie et les cris étaient là, alors, pour recouvrir le SILENCE. Merci, chère Noèse, pour ton coeur que tu nous ouvres, comme HelLutte je dirai qu'on veut aussi t'ouvrir nos bras.

Simon Gaetan a dit…

Il y a des silences chargés de poudre d'or
Si chaud que l'on voudrait y rester
étenellement; enveloppé d'amour rayonnant.
on voudrais pouvoir faire le vide dans sa tête pour s'en remplir...
Le monde nous assaille

c'est vrai que l'angoisse écrase
j'aimerais ne plus le sentir,jamais ce silence.

Ce qui ne tue pas t'affermit. Courage,

walkingthedog a dit…

Passage sans parole.

Sophie and la family a dit…

L.ami ...mal jugé.
Ne pouvait donner ce qu'il n'avait pas.
Comme en amour, l'amitié est peut- être une construction de l'esprit?

Comme dirait notre chèr Vincent, tout est temporaire,le malheur... comme le bonheur.
A samedi! autour d'une bonne table:)

Mots d'Elle a dit…

Ton texte est très beau!
Je déteste le silence pour ma part, parce qu'il m'englue et m'aspire comme un trou noir. Il paralyse aussi souvent tous ceux qui étaient prêts à t'épauler, qui n'osent plus le rompre. Le silence peut être une forteresse et j'ai toujours tout fait pour le chasser...même si certains ne m'ont pas comprise parfois.

Catherine a dit…

Le silence est d'or.... Maintenant, plus personne ne supporte le silence. Il y a du bruit de fond partout, de la pseudo-musique dans les ascenceurs, les magasins, les toilettes. La seconde de silence quand une immense joie nous envahit, elle compte beaucoup pour moi, cette seconde là.

noèse cogite a dit…

Nos silences peuvent précéder de grandes peines et de grandes joies,effectivement Catherine.

Bérénice, Lucia Me, Mots d'elle..merci de vos témoignages qui doivent recouper un peu les miens.J'aime vous lire.on semble avoir les mêmes filtres de vie.

WD..j'espère que vs allez bien...merci pour votre passage.
Bienvenue à vs Simon...aimé votre poésie.
Sophie..oui pour le souper et oui on choisit quelques fois mal nos relations.

charivarii a dit…

ma vie est un long silence
je crois bien ne jamais avoir entendu les silences dont vous parlez
jamais de "surprises" de la sorte
toujours senti venir ce qui allait se passer, la mort de mon père, de ma grand-mère, de collègues
les circonstances sans doute
il n'y a guère que l'annonce de l'accident d'un proche qui pourrait me surprendre et provoquer ce genre de silence

noèse cogite a dit…

Je veux revenir sur cette seconde là (celle de Catherine)..après un moment de bonheur..c'est chaud et si fort.Embellissant tout le reste..souvent ressenti très fortement.

Oui..j'en ai connu qui sont de très beaux..j'y reviendrai.
Merci de cet angle de vision Catherine.

noèse cogite a dit…

Charivari on ne ressent pas tous les choses de la même façon.
Aimé ton billet sur l'amour aujourd'hui.
amitié

Godnat a dit…

J'apprécie souvent aussi les silences, il y a pourtant deux personnes, mais leur amitié ou amour n'a pas besoin de toujours s'accompagner de mots. On est bien d'être ensemble et cela se suffit. On ne ressent ni gêne ni obligation de parler.

noèse cogite a dit…

Godnat..vs êtes une sage. Le silence entre 2 personnes qui s'aiment ou s'apprécient..est l'un de mes plus beaux silences.

HK/LR a dit…

autre sorte de silences : ceux que Thelonious Monk laisse souvent entre deux accords voire entre deux notes . Silences vibratoires . Attente-tension-incertitude : on ne sait pas avec Monk ce qui peut se passer .
Notre époque s'épouvante des incertitudes c'est pour cela qu'elle est accro aux bruits de tous ordres . qu'elle déteste plus que tout le silence .