mercredi 28 janvier 2009

Ce qui se tisse



yvette gastauer


Quand on refuse jusqu'au bout la souffrance..il nous reste les mots.

Je trouve parmi les bloggeurs que je fréquente, un monde qui ressemble au mien..celui que l'on dit.
Beaucoup de survivants du quotidien ...mais aussi des héros des souffrances que l'on renient jusque dans nos dernières tranchées.

Je suis émerveillé par la parole qui en douce , dévoile une immensité de retenue.

Cette femme délicate qui comme un ange passe et nous aspire dans sa douceur.

Cet autre qui à tout moment nous emmènes avec une infinie sérénité..dans son univers à la campagne.
Cette femme qui en perdant son amour a perdu ses repères.
Cette autre qui colore son univers de tant de moments hachées par la dépression..que des mots pour rester vivante.
Cette femme qui va bouleverser sa vie en peu de temps..parce que la vie n'attend pas...n'attend plus.
Tous ces liens qui se tissent par la seule force des mots, nous attire au fond de nous..où il y a l'humanité qui fait de nous une densité de sang.

22 commentaires:

MARIE a dit…

Belle impression du fil sur l'aiguille déposant des surjets , des boucles pour laisser découvrir une belle broderie de mots ...ou maux ...

Merci pour cette délicate attention ... ;o)

Douce soirée ...

Bises ...

noèse cogite a dit…

merci Marie de ton passage toujours aimé.

≈≈≈ a dit…

Être une plume,
être un regard,
une visite silencieuse
ou un mot déposé, délicat,
être et être lu,
on se touche du bout des mots, dans la rédaction d'un texte, dans la lecture des autres.
Au plaisir...

Bérénice a dit…

Très beau cadeau, pour les amoureux des écrits de cette princesse que tu es !

lucia mel a dit…

au milieu de la souffrance, trouver les mots. Et puis farfouiller dans notre amour d'humanité, pour, comme tu le fais, dire la tendresse et calmer notre désespérance.

charivarii a dit…

ils sont beaux tes mots; comme toi sans doute, emplis d'humanité

noèse cogite a dit…

Merci de votre passage..
amitié :)

Catherine a dit…

Vous avez assez de sensibilité pour entendre les non-dits dans tout ce qui s'étale sur les blogs. C'est bien, c'est beau, c'est émouvant.

walkingthedog a dit…

Noèse, ce sont les mots d'un ange, effectivement.
Ils sont beaux et emplis de fraternité humaine.

HelLutte a dit…

Sensibilité et bienveillance sont ce que je ressens dans tes écrits. Oui je ressens aussi cette idée de liens qui se tissent entre les un(e)s et les autres...

Bérénice a dit…

Heureux les privilégiés... !!! ;-)

Jeanne a dit…

Certains pourraient voir un manque de pudeur , une mise à nu , je suis également touchée par tous ces mots qui traversent la planète , la qualité des liens qui se tissent , le profond respect qui se vit , ici et ailleurs
Internet est un vrai réseau de mots , on y retrouve des gens de tous horizons
beau billet que tu fais là

Mots d'Elle a dit…

Par-delà les mots existent des coeurs, des corps, des esprits, qui se cachent plus ou moins, qui se fardent parfois, qui se rebellent ou s'étalent...Ce qui se tisse est de l'émotion pure, et tu dis ça avec beaucoup de talent!
Merci à toi...

dmaux* a dit…

Parfois l'on se perd, parfois l'on se lasse, les blogs permettent aussi de s'échapper du quotidien ou dire les mots ou les maux... Parfois aussi l'on attend trop des liens qui se tissent sur la toile... Alors on tempête, on se frustre, on se dit : "c'est fini" ! comme dans une histoire d'amour, et puis on se calme, on se relie, on se réconcilie, et l'amitié virtuelle éphémère ou réelle reprend ses droits... C'est beau. C'est beau aussi comme vous le ressentez et l'écrivez...

MARIE a dit…

Petits pas ... sages comme ça pour le plaisir de relire tes mots ...

Douce soirée ...

Bises ...

Bérénice a dit…

Un passage silencieux... simplement pour le plaisir d'être là...

etnik a dit…

Bonsoir, désolé de t'avoir mis al à l'aise sur le post de Serge mais les posts politiques et moi nous ne nous entendons pas souvent, j'éviterais d'ailleurs désormais, ensuite ayant le caractère plutôt du sud, sur ces questions je m'emporte très vite , je m'en suis excusé par ailleurs chez Serge, quant au reste, , je préfère ne plus épiloguer, donc voilà je réitère mes excuses, ce n'était pas mon intention de te gêner

Cordialement
Philippe

etnik a dit…

ce n'est pas le sens de mon com chez toi noèse, que du contraire, je venais juste expliquer, ta réaction m'a surpris mdrrr

noèse cogite a dit…

Ha ok..mais qu'est ce qui t'a surpris ds ce commentaire que j'ai fait chez WD?

NanouB973 a dit…

Noése, découvrir tes mots juste alors que je me posais tant de questions sur mon dernier post (je mets, je mets pas ...)et savoir qu'il peut y avoir tant de respect et même d'amitié et de compréhension muette sur la toile est quelque chose de très nouveau pour la réfractaire que j'étais à ce type de communications. j'ai remarqué plusieurs fois ton talent !

noèse cogite a dit…

Merci de ce compliment Nanou..je suis allé fureter sur ton blog..j'y retournerai! Quelle chance tu as de vivre en sol étranger..ç apique ma curiosité.!

France a dit…

Je reviens car j'ai un petit moment, pour toi. Oui j'aime lire tes textes c'est magique. Passe un super week.end et à bientôt.